Le règne des enfants rois

Aujourd’hui c’est un article coup de gueule que j’ai décidé d’écrire. A force de discuter avec les gens qui m’entourent, ceux qui travaillent dans l’éducation nationale, ceux qu’on nous présente dans les médias, ce qu’on voit à la télévision, etc. je me rend compte d’une chose et j’avoue que ça me met hors de moi : de plus en plus l’individualisme prend le dessus sur la vie en collectivité, les « enfants rois » sont partout et les valeurs du vivre ensemble se perdent, si on ne fait rien on fonce dans le mur. Je m’explique.

Les dangers de l’enfant roi

Je pense que le problème prend racine dès le plus jeune âge, l’éducation étant à la base de tout. De plus en plus les enfants sont sur-protégés, on leur accorde tout, il ne faut plus les réprimander, ne plus mettre de fessés (bon sur ce point je suis plutôt d’accord, la violence ne doit JAMAIS être le premier réflexe ), on les laisse faire ce qu’ils veulent et quand ils arrivent en collectivité on ne peut rien leur dire.

La frustration ça s’apprend, c’est comme tout. Mon fils me fait des colères quand je lui dis « non » parfois, il se roule par terre, il hurle, il jette des objets et quand on rentre le soir après une journée de boulot on a qu’une envie : être tranquille. Du coup, je pourrais être tenté de le laisser faire ce qu’il veut par « confort » alors qu’au contraire c’est là je pense qu’il faut être ferme et garder sa ligne de conduite : s’il y a des règles à la maison, fatigue ou pas il faut les suivre. Je suis loin d’être parfait et je ne jette pas la pierre aux parents qui font de leur mieux, je n’ai qu’un petit à m’occuper (et pas vraiment turbulent en plus) donc je ne peux qu’imaginer la fatigue des parents avec 2, 3 ou plus d’enfants à gérer. Mais il est important de fixer des règles, leur apprendre qu’il y a des choses qu’on peut faire et d’autre qu’on ne peut pas. Tout ne leur est pas dû, ce n’est pas parce qu’ils demandent quelque chose qu’il faut absolument leur céder par peur d’une colère. Oui ils vont sûrement pleurer, crier, taper, mais ils ne vous aimeront pas moins pour autant. Comme le dis très bien cette maman : le rôle d’un parent ce n’est pas d’être l’ami de ses enfants, c’est d’être un modèle pour eux et leur inculquer des valeurs :

Je suis le premier à punir mon fils quand il fait une bêtise alors que je l’avais prévenu, ça ne nous empêche pas d’être très complice et rigoler ensemble ! Quand il veut quelque chose et que je ne suis pas d’accord, j’essaie de lui expliquer pourquoi, quand je le puni je lui dis pourquoi c’est arrivé, pourquoi telle ou telle chose sont interdites, quand il veut quelque chose j’essaie de lui faire dire « s’il te plait », quand on lui donne quelque chose « merci » (avec plus ou moins de succès), etc. Encore une fois je suis loin d’être irréprochable et des fois je déroge à mes principes, mais je fais de mon mieux et j’ose espérer que mon fils sera bien élevé et respectueux plus tard, en tout cas j’essaie de tout faire pour.

La vie en collectivité

Le problème avec les enfants qui ne connaissent pas la frustration, c’est qu’en arrivant en collectivité leur petit monde est tout chamboulé par l’application de règles qui ne s’appliquent pas chez eux. A la crèche il faut partager ses jouets et les adultes ne peuvent pas passer toute leur journée à s’occuper uniquement d’eux, à l’école il faut écouter son professeur et lui obéir, au travail il faut respecter son patron ainsi que le règlement…et c’est là que ça coince. Je ne sais pas si tout vient du manque de règles dans le foyer familiale, mais à mon avis (ça n’engage que moi) c’est un point de départ.

Quand je discute avec des professeurs c’est ce que je ressent en tout cas. Il y a quelques années, si j’avais une mauvaise note, une heure de colle ou un mot dans le carnet, je devais rendre compte à mes parents et leur expliquer pourquoi. Aujourd’hui ce sont les parents qui convoquent les professeurs pour que ce soit eux qui s’expliquent ! Certains élèves n’ont absolument aucun respect pour le corps enseignant, ils mentent, ils sèchent, ils sont insolents (voir vulgaire et agressif) ouvertement et quand on veut prendre des sanctions ce sont les parents qui interviennent : convocation du professeur, coup de téléphone au rectorat ou au chef d’établissement et même parfois intervention direct du parent dans la salle de classe pendant un cours (histoire vrai). Je comprend qu’on protège son enfant et qu’on lui accorde sa confiance, mais s’il vous plait ne prenez pas tout ce qu’ils disent pour parole d’évangile et avant d’intervenir ou autre : renseignez-vous !

Ce n’est pourtant pas compliquer de demander GENTIMENT la version du professeur, de vérifier auprès des autres camarades ou juste de demander un peu plus de détails dans la version de son enfant. Quand j’entends ce qu’ils peuvent raconter sur les professeurs qu’ils n’aiment pas et comment les parents réagissent, je me dis qu’il y a un vrai problème. Attention, je ne dis pas que tous les professeurs sont irréprochables et la parole d’une enfant doit toujours être écoutée et prise au sérieuse. Seulement il faut faire la part des choses et ne pas être constamment dans l’agression quand notre enfant pointe quelqu’un du doigt en disant « il est méchant ». Ce n’est pas l’aider que de lui faire croire qu’il est le centre du monde et qu’il peut avoir ce qu’il veut et, une fois adulte, le résultat peut être problématique.

Les valeurs du vivre ensemble

Quand je parle des valeurs du vivre ensemble, je parle simplement du fait de faire attention aux gens qui vivent avec nous, d’essayer d’aider son prochain, d’être poli, respectueux, etc. Ce n’est pas grand chose, mais de plus en plus je trouve que ça se perd et ça se retrouve à tous les niveaux. Ça commence par ces personnes qui écoutent la musique trop fort par exemple, que ce soit un voisin qui n’a pas compris qu’il vit dans une résidence ou d’une personne dans le bus qui croit qu’il est tout seul. Ce sont ensuite tous ces jeunes qui ne respectent plus l’autorité, que ce soit celle de leur parent, des professeurs ou de leur patron. On a ensuite tous les profiteurs, ces personnes qui se servent du système pour le contourner et frauder car ça les arrange, ceux qui profitent de la bonté des personnes généreuses, sans se dire que ça nuit à la communauté. Je ne rentrerai pas plus dans les détails ici, ce que je veux dire c’est que de plus en plus les gens font ce qui les arrange sans penser aux conséquences, ils n’écoutent plus rien et quand on OSE les contredire, les remettre dans le droit chemin, on se fait pourrir comme jamais.

Je ne veux pas tout remettre sur le dos de l’éducation, ça serait trop facile, mais c’est déjà un bon point de départ. Pour moi être parent ce n’est pas être le meilleur ami de ses enfants comme je l’évoquais plus haut, mais être un modèle, un symbole d’autorité. N’allez pas croire que c’est militaire chez moi, loin de là et à mon avis je pourrais en faire plus mais bon, je fais ce que je peux. Si je vois quelqu’un qui tombe, j’ai plus tendance à aller le relever plutôt que sortir mon portable en rigolant pour filmer. J’espère que mon fils sera pareil. J’espère qu’il respectera ses professeurs, qu’il sera poli, qu’il acceptera la critique ou un refus sans pour autant faire un scandale, qu’il favorisera le débat à la violence, qu’il se renseignera avant de faire une scène pour je ne sais qu’elle raison, qu’il sera tout simplement meilleur que moi. Je ne sais pas comment il sera plus grand, mais en tout cas je ferai mon maximum pour qu’il ne fasse pas parti de cette génération d’enfant roi.


J’avais trop de trucs à dire dans ce coup de gueule du coup j’ai essayé de condenser / synthétiser en restant le plus cohérent possible (pas sûr que ce soit réussi), mais ça me rend furax quand j’entends / vois ce qui se passe autour de moi. Si vous avez des commentaires ou avis sur la question à partager avec moi n’hésitez pas, je suis ouvert au débat !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s