Prendre un bébé comme colocataire : la pire idée

Au début de notre relation, ma chérie et moi profitions pleinement de notre vie de couple. Puis au bout de quelques temps, nous avons commencé à parler de prendre un colocataire histoire de nous sociabiliser un peu et introduire un peu de nouveauté dans notre quotidien. Nous avons décidé de passer le pas au début de l’année 2015 et, il y a 9 mois, elle est revenue à la maison avec un certain Louis. La particularité de ce nouveau coloc’ c’est que c’est un bébé. Ne me demandez pas pourquoi elle l’a choisi lui, outre le fait qu’il soit mignon j’avoue que je n’ai jamais vu de pire colocataire. Pourquoi me direz-vous? Je vous explique !

Ceux qui ont déjà fait de la colocation savent qu’un des points les plus important pour que tout ce déroule sans accro, c’est le partage des tâches. La vaisselle, le ménage, les lessives, les courses…il faut que  chacun y mette du sien. LOUIS NE FAIT RIEN !!! Mais quand je dis rien, c’est rien de chez rien. Non seulement il ne fait pas la vaisselle, mais en plus il nous en créer pas mal. En ce qui concerne le ménage, je ne vous en parle même pas, c’est une catastrophe. Il passe ses journées à jeter ses jouets partout, baver, attraper tout ce qui dépasse et le mettre par terre, sans ranger évidemment, c’est à nous de passer après lui constamment. Idem pour les lessives : je ne l’ai jamais vu faire une machine, il utilise souvent plusieurs tenus par jour et laisse tout trainer.

jjj

– T’as intérêt à y mettre un peu du tien si tu veux rester, c’est compris? – Areuh – Oué oué c’est ça rigole…

Financièrement, nous savions qu’il allait être limité mais nous ne pensions pas à ce point. Depuis qu’il habite avec nous, il n’a rien payé du tout. Non seulement nous devons lui acheter sa nourriture et  ses vêtements, mais aussi tous ses produits pour l’hygiène ! Je ne vous parle même pas du loyer, de l’EDF, internet ou des autres charges, ça lui passe complètement au dessus. Quand on veut sortir c’est pareil, il ne participe pas et il nous empêche même de faire ce que l’on veut. Avant qu’il ne nous rejoigne, nous allions un peu au restaurant ou au cinéma avec ma moitié, mais aujourd’hui nous ne pouvons même plus ! Monsieur ne peut pas regarder un film tranquillement assis dans le noir pendant 1h30-2h, idem pour le restaurant.

L’hygiène est aussi un gros gros problème. Qu’il soit incapable de se laver tout seul passe encore, même si devoir lui donner son bain tous les jours est un peu fatiguant. Mais qu’il se fasse dessus en permanence c’est juste pas possible . Je ne parle pas que du pipi hein, je parle aussi du « numéro 2 », la grosse commission ! Et tu crois qu’il te préviendrais? « Désolé de vous déranger, mais je ressens comme une envie de déféquer et j’apprécierai que vous m’emmeniez au WC afin de me soulager« . C’est compliqué??? Mais nooooon, il préfère se faire dessus en nous regardant droit dans les yeux car il sait qu’on ne va pas avoir d’autre choix que de le changer et lui laver le popotin. Le pire des colocataire je vous dis !

Niveau communication, c’est aussi n’importe quoi. Quand il a besoin de nous ou quand il n’est pas content, il se met tout simplement à pleurer. Comme-ci c’était normal de se mettre dans un état pareil pour un oui ou pour un non ! Il s’est amélioré il faut avouer, mais les premiers mois Monsieur n’avait aucune gêne et nous réveillait au beau milieu de la nuit car il avait un petit creux. Comme s’il ne pouvait pas aller se faire un biberon ou se lever prendre un encas dans le frigo tout seul. La journée je suis souvent seul avec lui, mais impossible de tenir une discussion censée. Je lui parle et il me répond par des « babawawawa » et se lèche les orteils, jamais vu quelqu’un aussi peu respectueux.

- T'en penses quoi du Brexit toi? - Gueh? - On peut vraiment parler de rien avec toi !

– T’en penses quoi du Brexit toi? – Gueh? – On peut vraiment parler de rien avec toi…

Vous l’aurez compris, vivre en colocation avec un bébé c’est juste l’enfer. Après il y a quand même des bons cotés, c’est vrai. Heureusement en même temps, car vivre plus de 9 mois avec un colocataire pareil il faut le supporter ! Je ne sais pas comment il fait, mais il est vraiment trop mignon et on a envie de le croquer tout le temps. En plus quand il est de bonne humeur, il est vraiment rigolo et me fait bien rire. C’est pour ça qu’on l’a gardé avec nous aussi longtemps sans chercher un autre colocataire. Avec le temps on a finit par s’attacher à lui et, si j’osais, je dirais que je l’aime comme un fils !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s