La diversification alimentaire – conseils & explications

Moment important dans l’évolution de votre p’tit loup, la diversification alimentaire marque le début des « vrais » repas. Même si le lait reste toujours présent, on va commencer à introduire différents aliments en complément: les céréales, les légumes, les laitages, les protéines et les corps gras (beurre, huile). En ce qui concerne l’âge pour débuter, je vous conseille de voir directement avec votre pédiatre. En théorie, à partir de 4 mois vous pouvez le faire, mais de notre coté nous avons attendu le rendez-vous du deuxième vaccin pour aborder le sujet avec lui (Louis avait 6 mois). Il nous a expliqué comment tout allait se passer et nous a fait un programme personnalisé. Je vais donc partager avec vous ce qu’il nous a conseillé, à vous de voir si vous voulez vous en inspirer !

Pour commencer, son « programme » est réparti sur 4 biberons : celui du matin, du midi, de l’après-midi et du soir. J’ai fait un tableau qui récapitule tout pour nous y retrouver, je vous l’explique après. Pour le comprendre : les cases grises correspondent à une nouveauté, après j’ai fait un code couleur pour les différents aliments et en haut ce sont les dates qu’il nous à indiquer, en se basant sur le lendemain de notre rendez-vous avec lui. Pour vous en inspirer, garder juste l’écart entre chaque changement en partant du jour où vous commencez !

Repas

  1. Les céréales

cerealesC’est la première chose que nous avons introduit dans l’alimentation de notre Loulou. Rien de plus simple, il suffit d’ajouter une dosette en plus dans ses biberons habituels. Il nous a conseillé de varier, nous avons donc acheté trois types de céréales : vanille, 3 fruits et nature. Nous avons pris les deux premiers chez Babybio et le dernier chez Nestlé. Il s’y est vite habitué, même s’il nous a lancé un regard du genre « Y’a un truc qui cloche dans ce bibi ! » la première fois. Nous en mettons dans les biberons du matin, de l’après-midi et du soir. Un mois après, on peut doubler la dose, toujours sur les mêmes biberons.

2. Les légumes

légumesUn peu moins d’une semaine après les céréales, nous avons introduit les légumes le midi. Vous pouvez directement à la cuillère (je vous conseille d’en acheter des spéciales avec un bout mince et souple, comme celles-ci par exemple : ici) ou alors dans le biberon s’il a un réflexe d’extrusion (pareil, achetez des tétines adaptées avec un embout plus large vu que le contenu sera plus épais). Niveau quantité, on est entre 100 et 150 g (la taille des petits pots dans le commerce) avec un biberon de lait autour de 90 à 120 ml (au lieu des 180-240 habituels pour son âge) sans céréale. On pourrait croire que ça fait beaucoup quand on voit la taille du pot la première fois, mais au final il a toujours tout mangé. Préparez quand même une caméra pour chaque nouveau goût, les réactions peuvent être assez cocasses !

Nous avons investi dans un Babycook de chez Béaba pour pouvoir lui préparer nous même ses repas, mais pour le moment nous lui achetons tout fait afin de garder les récipients (pas évident d’en trouver à la bonne taille). Nous avons donc testé plusieurs marques : les petits pots Naturnes (de Nestlé), les Babybio et ceux de La Potion des Lutins (leur site : ici). Avec ces trois marques vous avez clairement trois qualités différentes : les Naturnes ne sont pas mal et bébé les apprécie, mais la texture fait « industrielle ». Les Babybio sont dans des petits pots en verres et fait à partir d’ingrédients issus de l’agriculture biologique, la qualité est un peu supérieure je pense. Enfin, j’ai eu la chance de recevoir un colis La Potion des Lutins et là on monte en gamme. Les pots sont très jolis, à « l’ancienne », on est vraiment très proche du fait maison avec des petits pots sans colorants, sans conservateurs, sans épaississants, sans sel ajouté et sans gluten (je vous en parle dans un test bientôt). Si vous faîtes vous même vos repas bébé, il y a quelques recommandations à connaître :

  • Les légumes doivent être cuits sans ajout de sel;
  • Il est mieux de proposer un seul légume par jour et d’en changer tous les jours;
  • Si votre enfant refuse un légume, ne le forcez pas mais reproposez lui un autre jour jusqu’à ce qu’il l’accepte, il faut savoir persévérer;
  • La qualité des légumes surgelés est au moins égale sinon supérieure à celle des « produits frais » de la grande distribution;
  • Si vous faîtes pousser vos légumes c’est parfait, à condition d’éviter les pesticides et engrais;
  • Les légumes possibles : patates douces, haricots verts, épinards, blanc de poireaux, potirons, betteraves rouges, brocolis, tomates (à mélanger avec de la pomme de terre pour lier);
  • Légumes avec des conditions : courgettes (épépinées et sans peau), blettes et endives (en quantité limitée sous forme de légumes jeunes pour limiter l’apport de fibres), les petits pois (extra-fins et en faible quantité), carotte (à limiter en cas de constipation);
  • Les légumes à éviter : ceux à goût fort ou trop riche en fibres tel que choux, navets, oignons, vert de poireaux, céleris, persil, salsifis, cardons, artichauts, fenouil, poivrons, aubergines…

3. Les fruits

fruitsMoins d’une semaine après les légumes, on attaque les fruits. On les donne en complément du biberon de l’après-midi, on a donc 180-240 ml de lait avec les céréales et entre 40 à 50 g de compote de fruits (soit 6 à 8 cuillères à café). Comme pour les légumes, vous pouvez les donner à la cuillère ou les mettre dans le biberon. Une fois que les laitages seront introduits, vous pouvez aussi les mélanger avec (maximum 60 g au début pour le mixte laitage et compote) et donc proposer un peu de fruits le midi. Un peu plus d’un mois après le début de l’introduction il en prendra aussi dans le repas du soir.

Le Babycook est utilisable aussi pour les compotes, mais pour le moment nous avons testé deux marques : Babybio et La Potion des Lutins. Idem que pour les légumes, les premiers proposent des recettes avec des fruits issus de l’agriculture biologique et les seconds des compotes de qualité fait maison. Voici les recommandations si vous faîtes vous même vos compotes :

  • Les fruits doivent être crus ou cuits en utilisant des fruits bien mûrs écrasés ou mixés en évitant d’ajouter du sucre;
  • Il est préférable de proposer un seul fruit par jour et un nouveau chaque jour;
  • Comme pour les légumes, si un fruit ne passe pas il faut persévérer en lui reproposant un autre jour sans jamais le forcer jusqu’à ce qu’il l’accepte.

4. Les laitages

laitageQuasiment une semaine après, on attaque les laitages. Comme je disais plus haut, on les met en dessert du repas du midi avec possibilité de les mélanger avec de la compote, sans dépasser 60 g au début. A ce stade là, bébé prend donc pour son déjeuner : un biberon de 90-120 ml avec 100 à 150 g de légumes et en dessert un mélange laitage et compote. Un mois après, quand bébé fait aussi ses repas le soir, on lui en propose aussi en dessert du dernier repas, toujours dans les même proportions.

Actuellement avec notre loulou nous en sommes à cette étape. Nous lui avons pris les petits suisses Gervais nature et…c’est un échec. Autant sa tête me fait bien rire quand je lui propose, autant je ne pense pas qu’il aime ça. Même avec de la compote il a dû mal, je vais voir pour lui trouver autre chose parmi les yaourts et petits suisses spéciaux pour bébé car ça ne fonctionne pas trop, toujours en lui reproposant de temps en temps les Gervais. Notre pédiatre ne nous a pas conseillé de le faire tout de suite, mais vous pouvez aussi compléter éventuellement avec une croûte de pain ou un biscuit (boudoir, biscuit à la cuillère, langue de chat…)

5. Les protéines et corps gras

viandeUn mois après le début des légumes, on attaque les protéines. On les ajoute au repas du midi en ajoutant 2 cuillères à café, soit approximativement 10 g, quantité qu’il est déconseillé de dépasser jusqu’à l’âge de 1 an. Vous pouvez commencer à faire de bonnes petites recettes légumes – viandes pour votre bout de chou, avec une cuillère à café d’huile végétale ou une noisette de beurre pour les corps gras. Les repas du midi sont maintenant complets, avec des légumes, des protéines, des corps gras et un dessert à base de laitage et de fruits.

Nous allons attaquer cette phase ce weekend je pense, nous avons déjà des petits pots Babybio ainsi qu’un Navarin d’agneau et patates douces de La Potion des Lutins (on n’est pas très varié niveau marque comme vous pouvez le constater). Il existe de très nombreuses recettes que vous pouvez tester ou faire vous même, je verrais pour partager les nôtres une fois que l’on commencera à utiliser le Babycook. Pour les recommandations concernant les protéines :

  • On peut proposer 10 g de viande, rouge ou blanche en évitant les abats et la charcuterie (sauf le jambon cuit découenné);
  • Il est possible aussi de prendre 10 g de poisson, frais ou surgelé, non pané, deux fois par semaine : un poisson maigre et un poisson gras (saumon, maquereau, sardine, hareng).
  • Les poissons à éviter : anguille, barbeau, brème, carpe, silure, espadon, marlin, siki, requin, lamproi;
  • Vous pouvez aussi prendre 10g d’œuf cuit dur;
  • La viande et le poisson peuvent être cuits à la vapeur avec les légumes, ou grillés, ou bouillis;
  • Pour les œufs, commencez par le jaune d’œuf cuit dur, puis un mois après vous rajoutez le blanc (toujours cuit dur) et les 1 an pour l’œuf peu cuit.

Voila pour le programme et les conseils que notre pédiatre nous a donné pour notre fils, j’espère que ça vous aidera. Arrivé à l’introduction des protéines, votre petit bout commencera à faire de vrais repas, ça risque d’être beaucoup plus long que le biberon calé devant la TV. Préparez les bavoirs, langes et autres bâches de protection car votre cuisine peut vite devenir un champ de bataille. Esquivez ses attaques quand il essaie d’attraper / taper dans votre cuillère, attention de ne pas mettre le pot trop prêt de lui et ne baissez pas votre garde, tout devrait bien se passer. Ou pas, car il peut aussi tout recracher pour je ne sais quelle raison, ruinant ainsi tous vos efforts précédents. Allez, courage !

7 réflexions sur “La diversification alimentaire – conseils & explications

  1. Little Mum Sunshine dit :

    Super cet article !! Ça me soulage d’avoir autant de conseils de ta part et je me sens beaucoup moins stressée face à cette grande étape pour ma Chouquette qui va vite arriver. 😅😅 Je vais voir mon médecin cette semaine pour en parler et du coup, je me sens beaucoup moins perdue. Merci beaucoup, c’est chouette de ta part d’avoir pensé aux autres en rédigeant cet article 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s