Interview « Papa d’avant » – Mon père

Pour inaugurer la nouvelle catégorie « La paroles aux Papas » je vais commencer par une interview : celle de mon père. J’en ai profité qu’il vienne me voir pour passer un petit moment avec lui afin de lui poser quelques questions sur la naissance de son 1er enfant, moi en l’occurrence. J’ai essayé de retranscrire le plus fidèlement possible ses réponses (pas évident comme exercice) pour ne pas dénaturer ses propos et laisser transparaître sa personnalité. La parole est aux papas, et pour commencer c’est donc mon père qui s’est prêté à l’exercice, so let’s go !


Mon père avec mon fils

PRÉSENTATION :

Prénom :Thierry

Âge actuel : 53 ans

Profession : Ingénieur d’études en informatiques

Habite à : Orléans (45)

L’âge où tu es devenu papa : 28 ans

Nombre d’enfants : 2


Comment as-tu réagi quand tu as appris que maman m’attendait? C’était en quelle année ?

On l’a appris quand on était en vacances à Vence (06) parce que maman ne pouvait plus s’habiller, elle trouvait qu’elle avait grossi et elle dormait comme une marmotte (ce qui est différent de ses habitudes), c’était en juillet 1990. On pensait pas que ça pouvait être ça au début mais on avait des suspicions. On a dû acheter de nouveaux vêtements, elle était tout le temps fatiguée et en revenant des vacances on a fait une prise de sang et on a appris qu’on t’attendait. On était très content. On a fêté ça en allant dans un restaurant Périgourdin car elle avait des envie de foie gras !

Depuis combien de temps essayiez-vous d’avoir un enfant?

Maman a arrêté la pilule en 1989 et elle a fait une fausse couche la même année, après 5 semaines de grossesse.

Que faisais-tu à cette époque ? Et maman ? Quand est-elle partie en congé maternité ?

J’étais analyste programmeur à Tours. Elle était secrétaire facturière dans une compagnie de transport. Elle a pris ses 15 jours pathologiques avant donc comme tu es né le 7 mars, elle est partie en congé début janvier.

Comment s’est déroulée la grossesse ? As-tu des souvenirs marquants, des anecdotes qui vous sont arrivés pendant cette période ?

Elle n’a pas été malade donc c’est vrai qu’on a des bons souvenirs de la grossesse. Les échos ont été assez marquantes, quand on a appris que tu étais un petit garçon (ce qu’on souhaité pour un 1er enfant), la relève était là pour reprendre notre nom de famille comme je suis fils unique. On a appris rapidement que tu avais un problème au rein sur les échos (nb: je n’ai qu’un seul rein aujourd’hui), on a vérifié s’il y avait des antécédents dans la famille, on avait peur de ce qui allait se passer. A part cette petite frayeur rien d’autres à signaler.

Comment as-tu vécu l’accouchement ? Étais-tu présent ? Tout s’est bien passé ?

Ta mère a commencé à avoir des contractions le 5 mars. On est allé à la clinique, on l’a mis sous monitoring et ils nous ont dit que c’était pas pour tout de suite donc on est retourné chez nous le soir même. La nuit a été mouvementé et le 6 au matin elle ne tenait plus, on y est donc retourné et elle est restée sous monitoring toute la journée, le travail avançait mais lentement. A 21h ils ont décidé de déclencher le travail comme elle avait un utérus anarchique (il ne travaillait pas comme il fallait), je suis resté avec elle tout le temps à lui tenir la main. Je n’avais pas le droit de parler pour ne pas la déconcentrer ! Le col se dilatait très lentement, pendant 1h elle est restée à 9 et comme le bébé commençait à fatiguer ils ont décidé de faire une césarienne . Du coup je n’ai pas pu assister à la fin de l’accouchement, donc un peu les boules après avoir assisté à tout le travail. Pour ta sœur j’ai pu assister jusqu’à la fin donc j’étais content.

Ta 1er réaction quand tu as vu ton enfant pour la 1ere fois ? Est-ce que c’était comme tu l’imaginais ?

Je t’ai vu tu étais déjà nettoyé, ils t’ont mis tout de suite en couveuse. Tu étais déjà propre donc j’ai moins eu de réaction contrairement à ta sœur que j’ai vu sortir directement. J’étais quand même super content, fier de voir ce petit bout de chou de 3kg120  pour 49,5cm. On était vraiment crevé comme on avait pas dormi donc c’est plus le lendemain qu’on a réagi, pris des photos et profité. C’était plus un soulagement de te voir arriver après 26h de travail.

Comment se sont passés les 1er jour avec moi ? Pas trop dur le changement de rythme ?

C’était dur car je travaillais donc j’avais du mal, moi qui suis un gros dormeur je devais m’occuper de toi après la césarienne de maman. Elle a essayé d’allaiter quelques jours mais elle a stoppé assez vite, tu étais réglé toutes les 3h pour manger donc on ne dormait pas beaucoup, même si tu mangeais très vite.

As-tu repris le travail tout de suite après ? Qui me gardait quand j’étais bébé ? Comment vous êtes-vous organisés les 1er mois ?

J’ai repris le travail après 15 jours de congé. C’est ta mère qui t’a gardé jusqu’à la fin du congé maternité et à partir de 2 mois tu allais en nourrice. Pour moi c’était normal de te laisser vu qu’on travaillait, mais pour ta mère c’était plus difficile. On s’organisait pour te récupérer le soir, mais comme ça m’arrivait d’être en déplacement c’est plus ta mère qui venait, et elle travaillait plus prêt donc c’était plus pratique

Quels sont les conseils qu’on t’a donné dont tu te souviens ?

Rien de bien marquant, juste comme tu n’avais qu’un rein tu ne devais pas manger de viande avant l’âge de 1an mais sinon on a fait comme tout le monde, lait 1er age jusqu’à 6mois et 2eme age après. Pour le coucher il fallait te mettre sur le dos aussi, alors que nos parents nous mettaient sur le coté.

Si tu le pouvais, qu’est ce que tu aurais aimé changer quand j’étais petit ?

J’aurais préféré que tu fasses tes nuits beaucoup plus tôt ! Tu as mis 3 mois et c’était vraiment le truc le plus dur. Après entre 3 et 6 mois, tous les soirs de la tombée de la nuit jusqu’à 20h tu pleurais car tu avais la peur du crépuscule et on ne pouvait rien y faire. Je regrette aussi de pas avoir été trop présent à cause de mes obligations professionnelles, la seule période qui était vraiment bien c’était quand vous alliez à l’école primaire car je vous y emmenais avec ta sœur, c’était le seul moment où j’ai pu un peu plus m’occuper de vous, je vous ai pas trop vu grandir.

As-tu quelque chose à me dire pour conclure cette interview?

Je souhaite que tu sois le plus heureux possible dans ta vie avec une belle harmonie familiale, j’espère qu’avec maman on t’a donné de bonnes bases pour réussir. Que toi et ta sœur vous réussissiez dans vos vies professionnelles aussi. Et je te souhaite d’être présent pour ton fils, d’avoir un travail qui te permet de voir ton enfant grandir comme moi je n’ai pas eu cette chance.


Voila pour cette 1ere interview. Je le remercie de s’être prêté au jeu et je pense faire de même avec mon grand-père car lui c’était une époque totalement différente. Si vous avez des remarques et/ou conseil pour que j’améliore mes questions, n’hésitez pas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s