Le 1er trimestre

Toute aventure a un commencement. Celle de la paternité a commencé le jour où ma chérie m’a annoncé qu’elle était enceinte. Je m’en souviens encore très bien, c’était un samedi matin et nous avions acheté un test de grossesse la veille car Madame avait du retard. C’est donc encore à moitié endormi que je l’ai entendu m’appeler depuis la salle de bain, sa voix était un peu hystérique donc je me doutais qu’il y avait un truc bizarre…le test était positif.

On l'a pas trouvé par terre rassurez-vous !

On l’a pas trouvé par terre rassurez-vous !

Mon 1er réflexe a été d’aller me recoucher (on était samedi matin quand même) et de poser la situation. Ça pouvait être un faux positif, donc gardons la tête froide (99% de fiabilité mais bon) et attendons la prise de sang avant de nous réjouir. Quelques jours plus tard, après être passé au laboratoire pour confirmer la nouvelle, la sentence tombe : ma chérie est enceinte de quelques semaines, elle en a pour 9 mois ferme. Nous étions évidemment ravis tous les deux, bien que tout soit allé très vite et que techniquement ce n’était pas possible ! Cela faisait à peine 1 mois que nous essayions d’avoir un bébé et elle devait se faire opérer d’un polype utérin la semaine prochaine…polype qui était censé empêcher de tomber enceinte selon le gynécologue (dont nous avons changé par la suite).

L’aventure commençait donc et, encore sous le choc, les premières questions apparaissaient : Sommes nous vraiment prêts? Comment allons-nous le dire à nos parents? Est-ce que le bébé va bien se développer avec le polype? Comment allons-nous l’accueillir dans notre studio de 30m²? Suis-je vraiment le père? (oui bon pour celle-ci ma dame m’a vite rassuré!) Comment allons-nous l’appeler? Fille ou garçon? Sera t-il roux? Tant de questions dont nous n’avions pas les réponses…mais 9 mois pour y répondre !

Ma copine ayant du mal à vivre tout ça sans le dire à ses parents, elle leur a annoncé la nouvelle assez rapidement. Ils l’ont plutôt bien pris même si nous sentions quelques retenues de leurs parts (nous étions ensemble depuis moins d’un an aussi), mais au moins elle avait quelqu’un à qui parler. Le début de la grossesse était assez stressant du fait du polype (encore et toujours lui), mais sinon outre la fatigue le 1er trimestre était plutôt cool. En regardant les « trucs de grand-mère » pour déterminer le sexe du bébé, nous pensions que c’était un garçon car les nausées étaient faibles (pas de vomi) et elle n’avait pas d’acné (ce qui est toujours sympa car les « ados » de 30ans c’est pas sexy). Après on y croit ou pas !

La grossesse débutait donc tranquillement et malgré les privations de ma chère et tendre (alcool, charcuterie, poisson cru, drogues dures…) afin de limiter les risques pour le fœtus et sa fatigue, nous étions dans une période assez calme. Nous attendions juste impatiemment la fin de ce 1er trimestre afin de faire L’écho, THE écho, LA fameuse écho…celle de contrôle, pour voir si tout allait bien et pour déterminer le  sexe du bébé.

Le nôtre était pas fluo comme celui là

Le nôtre n’était pas fluo comme celui là !

Mais ça, ça sera dans un prochain article !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s